Il n’existe aucun poste de contrôle de frontière nationale, destiné pour le trafic international, sur les voies de communication automobile et ferroviaire via la section russo-biélorusse de la frontière de la Fédération de Russie et il n’existe aucun contrôle à la frontière des personnes et des véhicules.

Selon les explications du Service Fédéral de Sécurité de Russie sur la procédure de franchissement de la frontière entre la Fédération de Russie et la République de Biélorussie avant le règlement définitif de cette question le franchissement de la frontière russo-biélorusse par toutes les catégories de citoyens de pays tiers et d’apatrides en utilisant des transports ferroviaires et routiers, indépendamment du fait d’avoir un visa ou un permis de séjour permanent ou temporaire, constituerai une violation des normes internationales de franchissement de la frontière de la Fédération de Russie.

À partir de mai 2017, les citoyens de pays tiers ont désormais la possibilité de franchir la frontière russo-biélorusse en prenant des vols directs par voie aérienne entre la République de Biélorussie et la Fédération de Russie. En même temps, dans les aéroports russes les contrôles aux frontières sont effectués par rapport aux citoyens étrangers et les apatrides arrivés de la République de Biélorussie et partis dans la direction opposée.

Dans le même temps, il convient de tenir note du fait que les ressortissants étrangers et les apatrides voyageant par la voie aérienne en transit par le territoire de la Fédération de Russie vers la République de Biélorussie doivent toujours obtenir des visas de transit russes.

Toutes les catégories de ressortissants de pays tiers et d'apatrides conformément aux normes internationales et à la législation nationale de la Fédération de Russie peuvent arriver en Fédération de Russie et partir de la Fédération de Russie par des points de contrôle des frontières multilatéraux (bilatéraux) ouverts pour les communications internationales (vols internationaux).